Analyse de la concurrence SEO : 6 étapes pour se démarquer

SEO off-site

L’objectif du SEO ou référencement naturel est d’obtenir la meilleure visibilité possible dans les moteurs de recherche. Les piliers principaux des stratégies de référencement sont la rédaction de contenus optimisés, le netlinking et l’optimisation technique d’un site internet. Le problème c’est que ces méthodes sont largement connues et utilisées.

Lorsqu’on travaille son référencement naturel, on a tendance à prioriser ces axes pour que Google place bien notre site, en oubliant que nos concurrents font strictement la même chose. Et comme souvent les mêmes méthodes donnent ….les mêmes résultats.  Alors, comment se démarquer ?

Par une analyse de la concurrence SEO.

Cette phase indispensable sert à déterminer dès le départ la stratégie de référencement à développer pour se distinguer de la concurrence. Elle va vous permettre d’obtenir très rapidement une meilleure visibilité et surtout d’ancrer ces résultats dans le temps.

Comment bien réaliser une analyse de concurrence SEO ? Découvrez dans cet article la liste des étapes incontournables.

1/ Comprendre ce qu’est une analyse de la concurrence SEO

Analyse de la concurrence en SEO

Cela peut paraître évident mais avant de se lancer dans le concret, il est primordial de bien comprendre de quoi on parle. Une analyse de la concurrence SEO est bien différente d’une analyse concurrentielle en marketing ou d’une étude de marché.

L’analyse de la concurrence SEO consiste à rechercher les liens, les mots-clés, le contenu et à identifier la stratégie SEO de vos concurrents. Ensuite, elle implique de procéder à une étude poussée des éléments les plus efficaces dans les techniques des concurrents.
En plus clair, au lieu de deviner les mots-clés, les contenus ou les liens à créer vous pourrez observer ce qui fonctionne chez les autres et en tirer parti.

Bien sûr, il ne s’agit pas de copier-coller ce qu’ils font, mais d’adapter les stratégies qui fonctionnent à vos propres pages, votre produit ou service et votre client cible. L’objectif est d’optimiser toutes les opportunités. Comment faire pour déterminer ses propres axes d’optimisation ? C’est ce qu’on voit dans la prochaine étape.

2/ Réaliser une analyse concurrentielle des mots-clés

Qu’est-ce qu’une analyse concurentielle en SEO ?

Les outils de recherches et de suggestions de contenu comme UberSuggest ou Google KeyWord Planner donnent une estimation de la concurrence sur un mot-clé.

L’analyse concurrentielle des mots-clés vous permet de compléter et d’affiner ces différents points. En effet, vous devrez prendre en compte les spécificités de chaque concurrent ainsi que de votre marché. Par exemple, même si le mot clé “ostéopathe Lyon” est un peu moins concurrentiel, il n’y a aucun intérêt à le travailler si vous ne cherchez pas de clients dans la région lyonnaise.

👍🏼 TIPS SEO 👍🏼

Icône astuces SEOAttention, le volume de concurrence affiché dans Google KeyWord Planner concerne le SEA c’est-à-dire les annonces payantes. Pour visualiser directement le niveau de concurrence d’un mot-clé, vous pouvez utiliser le score de difficulté SEO d’UbberSuggest qui est plutôt fiable ou simplement taper votre requête sur Google et déterminer la popularité des sites internet qui occupent les premières places.

Pensez également à vérifier les mots-clés longue traine. Vos concurrents peuvent avoir optimisé des mots clés moins concurrentiels et plus spécifiques. Même si ces requêtes sont considérées comme peu recherchées par les outils, se positionner dessus reste une excellente stratégie. En effet, elles sont susceptibles d’apporter un trafic plus ciblé c’est-à-dire des clients déjà intéressés par les différents produits ou services proposés sur le site.

Au final, l’analyse concurrentielle des mots-clés va vous permettre :

  • De trouver les mots-clés hautement concurrentiels dans votre secteur pour travailler votre positionnement .
  • De cibler les mots-clés à fort volume de recherche qui n’ont pas été optimisés par vos concurrents.
  • D’identifier les requêtes qui donnent à vos concurrents les CTR les plus élevés.
  • D’augmenter votre trafic grâce aux 3 avantages précédents  !

L’analyse de la concurrence semble donc particulièrement efficace pour gagner en visibilité, mais comment fait-on concrètement pour réaliser concrètement cette analyse concurrentielle de mots clés ?

Comment identifier les mots-clés de ses concurrents ?

Pour réaliser une analyse concurrentielle de mots-clés, il faut observer attentivement le contenu de chaque page et article des sites de vos concurrents pour identifier les requêtes travaillées.
Selon la taille et la complexité du site web, cette étape risque de prendre un certain temps… Heureusement des outils peuvent vous simplifier ce travail.

Les outils d’analyse de concurrence des mots-clés d’un site

Ces logiciels prennent souvent la forme d’extension de navigateur. On peut citer dans cette catégorie SEOMinion ou SEOQuake.

Par exemple, après l’installation de SEO Minion vous devriez trouver une nouvelle icône en haut de votre navigateur. En cliquant dessus un menu s’ouvre :

Menu du SeoMinion , outil d'analyse de mot-clé

Le premier lien « Analyser le SEO On-Page »  vous permet déjà d’avoir un bon aperçu de la stratégie SEO sur n’importe quelle page d’un site avec le nombre de mots, la hiérarchie des titres et leurs informations, ainsi que les données Open Graph d’un domaine.

👍🏼 TIPS SEO 👍🏼

Icône astuces SEOSi vous ne voulez pas utiliser d’extension, vous pouvez  taper l’opérateur intitle: suivi d’un mot-clé dans la barre de recherche. Cette commande vous renverra toutes les pages web qui contiennent ce mots-clé dans la balise Title.

Les outils d’identification des concurrents

Dans cette catégorie, on retrouve des sites internet comme SimilarWeb ou Alexa qui vous permettent d’identifier vos concurrents et de surveiller leurs métriques.

Par exemple, en entrant « marmiton.org » sur SimilarWeb, on constate en un clic que la quiche lorraine et le gratin dauphinois sont des indétrônables autant en cuisine que pour le SEO des sites de ce domaine !

exemple d'un outil de détection des sites concurrents : SimilarWeb

L’exemple est ici plutôt simple, mais pour les secteurs de niche ou à l’inverse très concurrentiels, l’identification des mots-clés peut se révéler longue et complexe. Pour bénéficier de l’accompagnement d’une agence experte en SEO, n’hésitez pas à nous contacter.

Il reste encore un petit problème…Optimiser son blog de cuisine sur « quiche lorraine » risque bien de ne pas suffire à détrôner marmiton.org de sa première place.
Les autres piliers du référencement naturel sont également à prendre en compte dans son analyse de la concurrence SEO. Avec en priorité la popularité de ses concurrents.

3/ Etudier la popularité des pages concurrentes​

Repérer les backlinks​

Pour le SEO, la popularité d’un site est fortement liée à ses backlinks. En effet, les moteurs de recherche évaluent la popularité d’une page en fonction de la quantité et la qualité des liens pointant vers celle-ci.

Définir une stratégie de netlinking adaptée permet donc de développer son référencement naturel.
L’analyse des campagnes de netlinking de chacun de vos concurrents va vous permettre d’orienter votre propre stratégie. Pour cela il va falloir observer :

  • Le nombre de liens entrants.
  • La popularité (aussi appelée autorité) des sites depuis lesquels les liens sont faits.
  • L'ancre des liens (qui permet aux moteurs de recherches de comprendre de quoi traite la page de destination).

👍🏼 TIPS SEO 👍🏼

Icône astuces SEO

Pour connaître la popularité d’un site au niveau du SEO, vous pouvez aussi utiliser un site comme Alexa qui propose, entre autres, une liste des « Top site » avec leur nombre de backlinks, leur trafic et le temps moyen que les visiteurs passent sur leurs pages.

Ce repérage des backlinks est à répéter sur chaque page d’un site. Là aussi, le recours à des outils comme Ahrefs ou Moz peut vous aider à obtenir plus rapidement un audit des liens des sites concurrents.
Voici un extrait de ce que vous pouvez obtenir sur Moz.com pour le site Marmiton.org :

analyse concurrentielle des backlinks avec Moz

4/ Analyser la communication de vos concurrents sur les réseaux sociaux

L’influence des réseaux sociaux sur l’algorithme de classement de Google est faible. En revanche, les réseaux restent une excellente source de trafic ainsi qu’un vecteur de popularité et de visibilité pour les sites web.

Connaître le positionnement de vos concurrents sur les réseaux sociaux va donc vous permettre de comprendre quel est leur client cible et comment l’atteindre.

Il s’agit d’identifier d’une part le type de réseaux utilisés : professionnel comme LinkedIn, grand public comme Facebook ou encore plus visuels comme Instagram ou Pinterest.

Ici l’observation directe de la concurrence est simple. En quelques clics, vous pourrez trouver :

  • Sur quels réseaux vos concurrents ont la plus grande communauté.
  • Quel est leur rythme de publication.
  • Comment ils mettent en valeur leur produit ou service.
  • Quels sont les posts et sujets les plus partagés.

À vous ensuite de reprendre les thèmes et supports qui fonctionnent le mieux pour votre propre communication.

Vous pouvez également utiliser des sites comme BuzzSumo qui vous permet d’obtenir des informations sur les contenus les plus performants pour un mot-clé.
Si on reprend l’exemple de la quiche lorraine, il apparaît clairement qu’il faudra partager cette recette sur Facebook :

identification de contenus web performants avec BuzzSumo

5/ Analyser la structure et les performances du site concurrent

Pour cette avant-dernière étape, il est temps de s’attaquer au dernier pilier du référencement naturel : la technique.
Ici, il va s’agir d’étudier chez vous et vos concurrents :

  • La vitesse de chargement du site.
  • L’ergonomie notamment mobile.
  • La facilité de navigation.
  • L’optimisation des images.
  • La présence d’un fichier robot.txt et d’un sitemaps.

Pour ce dernier point, vous aurez du mal à obtenir cette information auprès de vos concurrents. Il y a en effet peu de chances qu’ils vous accordent l’accès à leur Google Search Console. Vous pouvez à la place utiliser des outils payants comme ScreamingFrog qui va crawler l’intégralité du contenu d’un site afin d’identifier les liens cassés, d’analyser les balises titles et les meta-données et de générer le plan XML.

Si vous ne voulez pas passer par un outil payant vous pouvez aussi utiliser la commande « site : ». Celle-ci vous permet d’afficher toutes les pages du site concurrent indexées par Google. 

Commande site pour voir les pages indexées

En ce qui concerne la rapidité de chargement d’un site vous pouvez utiliser des index comme Google PageSpeed Insights ou GTmetrix.

Performances de DigitaLink sur GTMetrix

👍🏼 TIPS SEO 👍🏼

Icône astuces SEO

La vitesse d’un site n’est pas officiellement annoncée comme un critère de référencement par Google. Néanmoins, si deux sites ont le même niveau sur une requête clé, leur rapidité de chargement peut les départager. De plus, Google accorde de plus en plus d’importance aux performances mobiles.                                Travailler la rapidité de son site est donc dans tous les cas un avantage.

6/ Mettre en place des veilles SEO continue

À partir de votre analyse de la concurrence SEO vous devriez donc pouvoir définir et mettre en place rapidement des stratégies d’améliorations.

Vous allez pouvoir comprendre et prioriser vos axes d’amélioration, voir ce qui fonctionne pour vos concurrents et identifier les faiblesses où vous pouvez les dépasser. Grâce à cela, vous allez gagner facilement des places dans les résultats de recherche.
Mais ce n’est pas terminé !

Les algorithmes de classement des moteurs de recherche sont en permanente évolution et les pratiques de SEO doivent s’adapter continuellement.
Pour rester en tête des classements, il faut donc réagir très rapidement aux évolutions en se tenant au courant des actualités du secteur.

De plus, il est tout à fait possible que vos concurrents mettent en place eux-mêmes des analyses de la concurrence SEO et changent leurs stratégies.
Il va donc falloir régulièrement répéter les étapes de la liste précédente pour voir s’ils ont travaillé de nouveaux mots-clés, changé de stratégie marketing, obtenu de nouveaux backlinks ou fait des modifications techniques sur leur site avant qu’ils ne repassent en première place des résultats de recherche.

L’analyse de concurrence SEO peut donc être chronophage. Cependant, c’est une méthode très efficace pour tirer parti des succès et des points faibles de ses concurrents. Elle vous permettra d’obtenir plus rapidement des résultats concrets. Pour bénéficier de toutes les opportunités de cette méthode sans y consacrer trop de temps, vous pouvez confier votre analyse de concurrence SEO à notre agence.

Ces articles peuvent aussi vous interesser

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Ecrit par Laura Pouget

septembre 2, 2021

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *